Coaching Késako?

Un peu d’histoire…stock-photo-poster-quote-the-secret-of-change-is-to-focus-all-your-energy-not-on-fighting-the-old-but-on-341772479

Malgré son essor depuis les années 80′, le coaching souffre encore de multiples distorsions. On y rattache de nombreux domaines : sport, diététique, relooking, business, en le façonnant de toute les manières et en le servant à toutes les sauces. Dès lors, comment s’y retrouver?

Afin de ne pas le rendre indigeste, penchons nous sur ce qu’est l’essence même du coaching et son utilité première.

En fait, cette discipline remet au goût du jour, ce que Socrate au Vème siècle avant Jesus Christ, père de la maïeutique, faisait déjà, c’est à dire « donner de la lumière » à une réflexion et faire « accoucher », comme il disait, ses disciples, d’idées.

En effet, sa fameuse maxime « Connais toi toi même » rappelle l’importance de l’introspection et du sens personnel que nous accordons aux événements. Elle remet l’humain au centre des préoccupations et sert de base à la réflexion et à l’identification de ressources.

Inscrit dans cette démarche, le coaching tient plus précisément  son rôle dans le processus de communication et d’écoute que le coach établi avec son coaché et les idées qui découlent de cette interaction.

Au fil des siècles, le coaching s’est décliné de nombreuses manières, dans des nombreux domaines : artistique, sportif, politique pour aujourd’hui se généraliser à l’ensemble de la population.

Le coaching version 2.0

Dans un monde hyperconnecté où la quête de l’efficacité, de l’efficience et de la performance sont prédominantes, où l’on privilégie souvent plus « l’avoir » et « le paraître » que « l’être », il est souvent difficile de s’y retrouver et de donner la priorités aux gens et aux choses qui nous importent.

On s’efforce de souvent de donner les « bonnes » réponses, sans prendre forcément le temps de se poser les « bonnes » questions.

-Comment puis-de redonner du sens à mes action? à mes actions?

-Comment vivre en harmonie avec les autres et avec moi même?

-Comment appréhender mon environnement et mes relations sereinement?

-Quel est le sens que je souhaite donner à mon existence?

Alors sans avoir la prétention de rendre plus heureux, le coaching permet d’aménager un temps pour soi et avec soi, pour prendre de la distance par rapport à son quotidien et aux problématiques que nous rencontrons.

Cette parenthèse offre un espace de réflexion bienveillant, propice à l’émergence nouvelles potentialités et à l’action nouvelle.

En terme pratique, c’est grâce à un questionnement spécifique et des exercices ludiques que le coach révélera un savoir (ou un non savoir) « caché ».

De cette manière, il ouvre une brèche dans le champ des possibles de son interlocuteur et sème des graines de réflexions. Ces nouvelles prédispositions invitent  in fine la personne à  poser un regard neuf sur sa problématique et à libérer une nouvelle énergie pour passer à l’action.