Transition professionnelle: Comment « tourner la page après une longue carrière dans la même entreprise.

Au lendemain d’une restructuration ou d’un licenciement, un repositionnement professionnel peut s’avérer difficile pour les personnes dont l’imprégnation de leur précédent employeur est très marquée.

Dans le cadre d’une transition professionnelle, il est fréquent d’accompagner des personnes qui laissent derrière elles une carrière de plusieurs années dans la même entreprise. Ce profil d’employé peut parfois se caractériser par un fort attachement à l’ancien employeur. Au fil du temps, ces personnes ont évolué dans l’entreprise, tissé des liens forts avec leurs collègues et, parfois, y ont associé des étapes importantes de leur vie personnelle.

Certes cette expérience est souvent un gage de stabilité et de fidélité pour un recruteur. Mais lorsque cet attachement est exprimé trop fortement, que ce soit dans un CV, une lettre de motivation ou lors d’un interview, il peut avoir tendance à braquer le futur employeur. Partant de ce constat, un travail sur la transférabilité des compétences et le positionnement peut s’avérer utile pour « neutraliser » l’empreinte de l’ancien employeur.

Imaginez que vous visitez un appartement pour l’acheter et que celui-ci est encombré des meubles, photos et autres souvenirs de l’ancien locataire. Nul doute que vous aurez plus de difficultés à vous projeter dans cet espace… Alors un effort de « désencombrement » peut s’avérer utile.

Vous l’aurez compris, c’est la même chose pour un recruteur ! Donnez-lui la possibilité de pouvoir aisément vous projeter dans le poste…

Dans le cadre d’un coaching d’accompagnement en transition de carrière, il est recommandé de travailler sur vos compétences en les décontextualisant afin de les rendre davantage transférables à un autre poste, domaine ou environnement de travail. 

Ce travail passe par une étape de déconstruction et de reconstruction qui vous permettra de « rompre » sereinement avec votre précédent emploi mais aussi de pouvoir vous projeter avec enthousiasme vers un autre poste.

Plus concrètement, ce travail consiste à : 

  1. Reconnaître ce que votre précédent employeur vous a apporté professionnellement (et personnellement) mais également ce qui vous a éventuellement manqué au cours de ces années.
  • Identifier vos valeurs, vos motivations et ce qui est important pour vous aujourd’hui dans cette nouvelle étape.
  • Lister très concrètement et de manière détaillée les accomplissements les plus importants de votre précédente expérience et dont vous êtes le plus fier.
  • Relever de ces accomplissements, les compétences (savoir-faireet savoir-être) qui ont été développées et qui sont transférables en veillant à filtrer « l’empreinte » de votre ancien employeur.
  • Enfin identifier les compétences qui ont pu être développées dans un autre contexte (loisirs, sports, etc.) sur lesquelles vous pouvez également compter aujourd’hui

Ainsi, vous disposerez désormais d’une palette de compétences qui pourra être utilisée pour identifier un positionnement clair et pertinent qui contribuera à consolider vos candidatures le cas échéant. 

A FAIRE 

  • Privilégiez l’évolution de votre activité au sein de votre ancienne entreprise en mentionnant brièvement et chronologiquement les postes que vous avez occupés ainsi que les missions les plus importantes que vous avez effectuées en veillant à alléger « l’empreinte » de votre ancien employeur. 
  • Portez plutôt votre regard sur ce que vous pouvez apporter à votre potentiel futur employeur, en termes de compétences.

A EVITER

  • Évitez de raconter tout ce que vous avez fait dans le passé spontanément mais servez-vous de ces expériences pour illustrer vos compétences si besoin.
  • Évitez le « nous » lorsque vous parlez de vos expériences passées, mais privilégiez le « je » en expliquant la contribution personnelle que vous avez apporté.
  • Évitez de prononcer trop de fois le nom de votre ancien employeur et de le donner toujours pour exemple.